dslreports logo
site
 
    All Forums Hot Topics Gallery
spc

spacer




how-to block ads


Search Topic:
uniqs
1733
share rss forum feed


Cristo

join:2008-07-09
Montreal, QC

1 edit

Bell va lancer un Netflix canadien

»techno.lapresse.ca/nouvelles/201···eil_POS3

Bell lancera un Netflix canadien avec le contenu d'Astral
Vincent Brousseau-Pouliot, La Presse (Montréal)
10 septembre 2012 | 10 h 13

Question de prouver sa bonne foi dans l'acquisition d'Astral, Bell lancera un concurrent canadien à Netflix avec la programmation d'Astral.

Ce nouveau service de divertissement sur demande de Bell, qui sera disponible autant à la télé qu'en ligne, présentera les films canadiens et internationaux des services de télé payante d'Astral, comme HBO Canada et The Movie Network.

Des émissions de nouvelles (CTV) et de sports (RDS, TSN) seront aussi disponibles.

Au contraire des distributeurs étrangers comme Netflix, ce nouveau service de divertissement sur demande sera assujetti aux règles du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC).

«Il s'agit d'un service conçu au Canada et offert en français et en anglais à tous les Canadiens, partout où nous avons les droits. Alors que les joueurs internationaux (ex: Netflix) n'investissent pas au Canada ou ne s'intéressent pas aux Canadiens, chez Bell nous l'avons toujours fait et nous le ferons toujours», a dit George Cope, président et chef de la direction de Bell, qui a annoncé son nouveau service de divertissement multiplateforme ce matin lors des audiences du CRTC sur l'acquisition d'Astral par Bell.

Le nouveau service de divertissement sur demande de Bell-Astral sera offert par câble, satellite ou télévision.

À condition bien sûr que Bell puisse conclure l'acquisition d'Astral. Bell a offert 3,38 milliards pour Astral en mars dernier, mais la transaction doit être approuvée par le Bureau de la concurrence et le CRTC.

Plusieurs concurrents de Bell, dont Québecor et Cogeco, ont mené campagne contre la transaction, notamment en organisant le consortium «Dites non à Bell».

«Une forme de propagande intéressée», fait valoir George Cope ce matin lors de la présentation de Bell au CRTC. Selon le grand patron de Bell, Québecor et Cogeco ont mené «une vigoureuse campagne de désinformation et utilisé le nom de Bell de manière inappropriée. Elles ont fait appel à leurs vastes réseaux de médias pour diaboliser la transaction jusqu'à un niveau absurde.»

George Cope a fait valoir aux conseillers du CRTC que la transaction Bell-Astral «accroîtrait le choix des consommateurs», citant une autre acquisition de Bell, CTV en 2010.

«Quand Bell a acheté CTV il y a 18 mois, nous avons élargi les choix de programmation pour les consommateurs, nous avons investi dans une gamme de nouvelles émissions d'intérêt national, nous avons redynamisé les chaînes A pour les renommer CTV Two, nous avons investi dans le secteur de la musique (pour ses stations de radio)», dit-il.

Même si Astral se rapportera à Bell Média dont le siège social est à Toronto, George Cope promet que «toutes les décisions de programmation francophone de Bell Média continueront d'être prises ici même, par l'équipe d'Astral à Montréal.»

Jacques Parisien, chef de l'exploitation d'Astral, conservera les mêmes responsabilités chez Bell-Astral si la transaction est conclue.

Le nouveau président du CRTC, Jean-Pierre Blais, en poste depuis juin dernier, a rappelé à Bell-Astral qu'elle devait convaincre son organisme du bien-fondé de la transaction pour les consommateurs canadiens.

«Il revient au vendeur de prouver qu'une transaction est dans l'intérêt public. Le fardeau de la preuve incombe entièrement à Astral et à BCE. M. Cope, ce n'est pas une séance de négociation», a-t-il dit dans son discours d'ouverture des audiences, qui se poursuivent toute la semaine au Palais des congrès de Montréal.

Québecor (contre la transaction) et Shaw (pour) feront valoir leurs arguments mardi. Cogeco (contre) le fera mercredi.

Édition supplémentaire

Après avoir publié ce texte de La Presse, le texte a changé:

Bell lancera un Netflix canadien et une chaîne de nouvelles en français
Vincent Brousseau-Pouliot, La Presse (Montréal)
10 septembre 2012 | 10 h 42

Question de prouver sa bonne foi dans l'acquisition d'Astral, Bell lancera un concurrent canadien à Netflix et une nouvelle chaîne de nouvelles en français.

Le nouveau service de divertissement sur demande de Bell, qui sera disponible autant à la télé que sur le web, présentera les films canadiens et internationaux des services de télé payante d'Astral, comme HBO Canada et The Movie Network. Des émissions de nouvelles (CTV) et de sports (RDS, TSN) seront aussi disponibles. Bell créera aussi une chaîne de nouvelles en français basée à Montréal. Bell n'a pas indiqué de date de lancement pour ces deux nouveaux services.

Au contraire des distributeurs étrangers comme Netflix, le nouveau service de divertissement sur demande de Bell sera assujetti aux règles du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC). «Il s'agit d'un service conçu au Canada et offert en français et en anglais à tous les Canadiens, partout où nous avons les droits. Alors que les joueurs internationaux (ex : Netflix) n'investissent pas au Canada ou ne s'intéressent pas aux Canadiens, chez Bell nous l'avons toujours fait et nous le ferons toujours», a dit George Cope, président et chef de la direction de Bell, qui a annoncé son nouveau service de divertissement multiplateforme ce matin lors des audiences du CRTC sur l'acquisition d'Astral par Bell.

Bell a donné peu de détails sur son projet de chaîne de nouvelles, qui sera financé en partie par les bénéfices tangibles (une sorte de «taxe de bienvenue» pour les licences télé et radio) payés par Bell en vertu de la transaction. Bell a décidé d'augmenter ces bénéfices tangibles de 200 à 241 millions afin d'inclure la participation minoritaire d'Astral dans certaines chaînes de télé et stations de radio. La somme additionnelle de 41 millions servira à lancer la nouvelle chaîne de nouvelles et aux célébrations du 150e anniversaire du Canada en 2017.

Le président du CRTC, Jean-Pierre Blais, a semblé agacé par l'annonce tardive de ces deux nouveaux engagements de Bell, après le dépôt de sa demande écrite au CRTC. «Vous tirez des lapins de votre chapeau, dit Jean-Pierre Blais. Il faut être équitable pour tous.»

George Cope a expliqué au CRTC qu'il aurait aimé regarder l'annonce de ces deux nouveaux services, mais la «campagne de désinformation» de ses concurrents Québecor et Cogeco, qui s'opposent à la transaction, ne lui a pas donné le choix. «Netflix, comme nos concurrents, regarde l'audience du CRTC, dit George Cope. Nous n'annonçons jamais de produit avant leur lancement, mais nous nous sentions obligés de le faire pour que le CRTC puisse comprendre la nature de notre engagement.»

Le nouveau service de divertissement sur demande et la chaîne de nouvelles seront offerts à condition que Bell puisse conclure l'acquisition d'Astral. Bell a offert 3,38 milliards pour Astral en mars dernier, mais la transaction doit être approuvée par le Bureau de la concurrence et le CRTC.

«De la propagande intéressée», dit George Cope

Plusieurs concurrents de Bell, dont Québecor et Cogeco, ont mené campagne contre la transaction, notamment en organisant le consortium «Dites non à Bell». «Une forme de propagande intéressée», fait valoir George Cope ce matin lors de la présentation de Bell au CRTC. Selon le grand patron de Bell, Québecor et Cogeco ont mené «une vigoureuse campagne de désinformation et utilisé le nom de Bell de manière inappropriée. Elles ont fait appel à leurs vastes réseaux de médias pour diaboliser la transaction jusqu'à un niveau absurde.»

George Cope a fait valoir aux conseillers du CRTC que la transaction Bell-Astral «accroîtrait le choix des consommateurs», citant une autre acquisition de Bell. «Quand Bell a acheté CTV il y a 18 mois, nous avons élargi les choix de programmation pour les consommateurs, nous avons investi dans une gamme de nouvelles émissions d'intérêt national, nous avons redynamisé les chaînes A pour les renommer CTV Two, nous avons investi dans le secteur de la musique (pour ses stations de radio)», dit-il.

Même si Astral se rapportera à Bell Média dont le siège social est à Toronto, George Cope promet que «toutes les décisions de programmation francophone de Bell Média continueront d'être prises ici même, par l'équipe d'Astral à Montréal.» Jacques Parisien, chef de l'exploitation d'Astral, conservera les mêmes responsabilités chez Bell-Astral si la transaction est conclue.

Le nouveau président du CRTC, Jean-Pierre Blais, en poste depuis juin dernier, a rappelé à Bell-Astral qu'elle devait convaincre son organisme du bien-fondé de la transaction pour les consommateurs canadiens. «Il revient au vendeur de prouver qu'une transaction est dans l'intérêt public. Le fardeau de la preuve incombe entièrement à Astral et à BCE. M. Cope, ce n'est pas une séance de négociation», a-t-il dit dans son discours d'ouverture des audiences, qui se poursuivent toute la semaine au Palais des congrès de Montréal. Québecor (contre la transaction) et Shaw (pour) feront valoir leurs arguments mardi. Cogeco (contre) le fera mercredi.


En Enfer
This account has been compromised

join:2003-07-25
Montreal, QC
kudos:4
said by Cristo:

Bell lancera un concurrent canadien à Netflix avec la programmation d'Astral.

Le nouveau service de divertissement sur demande de Bell-Astral sera offert par câble, satellite ou télévision.

OXYMORONS !!!!!

Dans le fond, c'est juste The Movie Network et HBO Canada offert sur des plates-formes sur demande... service qui existe déjà !

Donc, il faudra être abonné à TMN pour 16$/mois ainsi qu'être abonné à Bell, Vidéotron, Cogeco, Telus, Rogers, etc pour 40$+ par mois...

Un abonnement à Netflix n'est pas conditionnel à un abonnement à un fournisseur de services télé.

Bande de caves!
--
Tell your children over dinner, "Due to the economy, we are going to have to let one of you go."

GuiGQc

join:2012-02-22
Gatineau, QC
Merci d'avoir souligner l'anguille sous roche En Enfer! Très décevant de se comparer à Netflix, alors qu'on demande de s'abonner à un autre service à la fois.

On va tu devoir être abonné à Bell Internet Fibe tant qu'à y être?

bluex

join:2005-02-04
Gatineau, QC
reply to Cristo
Est-ce que Bell a dit qu'il faudrait être abonné à TMN pour avoir accès à ce service?

draknar

join:2008-09-25
Marieville, QC
reply to Cristo
Ça aurait été trop malade le Astral et RDS sur internet sans conditions de ce genre.


Cristo

join:2008-07-09
Montreal, QC
reply to GuiGQc
said by GuiGQc:

Merci d'avoir souligner l'anguille sous roche En Enfer! Très décevant de se comparer à Netflix, alors qu'on demande de s'abonner à un autre service à la fois.

Ce n'est pas ce que j'ai lu. C'est bien écrit "autant à la télé qu'en ligne".

De plus, dans le 2e article on dit que Bell veut lancer un réseau d'information. C'est intéressant, pour moi. Toutefois, ils ne disent pas si c'est un réseau radio ou télé.


En Enfer
This account has been compromised

join:2003-07-25
Montreal, QC
kudos:4
reply to Cristo
De toute façon, le plan de pseudo-Netflix de Bhell ne va pas fonctionner justement parce qu'il appartient à Bhell qui n'a comme but que de renforcer ses marques existantes.

Le but de Netflix est justement de donner son argent à une compagnie indépendante qui fait compétition aux grosses compagnies, ce qui prouve que le contenu n'est pas restreint à un seul distributeur.
--
Tell your children over dinner, "Due to the economy, we are going to have to let one of you go."


GOTEKKY_JP

join:2005-12-12
Saint-Laurent, QC
Il faut pas oublier l'avantage de Netflix combiné à unblock us qui ouvre la porte au contenu qui n'est pas encore présent sur la version canadienne.

Entre la version Américaine, Mexicaine, Irlandaise et Anglaise ca fait une bonne collection de films. Oui ce n'est pas toujours le fun de switcher entre les versions mais pour le $8 + 5 c'est une aubaine.


vitesse

join:2002-12-17
Saint-Jean-Sur-Richelieu, QC
Reviews:
·ELECTRONICBOX
·voip.ms
·Bell Sympatico
·Videotron
reply to Cristo
Spa Bell qui c'est plaint récemment car les diffuseur offrait du contenu en "webtélé" accessible sans abonnement à un distributeur?

Dans cette optique je serais surpris que l'on puisse y accédé sans êtres abonné à Bhell


Hyrules

join:2006-07-19
Gatineau, QC
kudos:1
reply to Cristo
C'est juste du nanane pour cacher que de l'autre coté il tente d'acheter astral et faire un doigt d'honneur à leur concurrence.
--
- Technicien en informatique [A+]
- Chasseur d'orage

Seb851
Future Shop Staff

join:2010-07-12
Sainte-Marthe-Sur-Le-Lac, QC
reply to vitesse
said by vitesse:

Spa Bell qui c'est plaint récemment car les diffuseur offrait du contenu en "webtélé" accessible sans abonnement à un distributeur?

Dans cette optique je serais surpris que l'on puisse y accédé sans êtres abonné à Bhell

non c'est quebecave


En Enfer
This account has been compromised

join:2003-07-25
Montreal, QC
kudos:4
reply to vitesse
said by vitesse:

Spa Bell qui c'est plaint récemment car les diffuseur offrait du contenu en "webtélé" accessible sans abonnement à un distributeur?

Voir ce thread : »[Fr] Astral poursuit Vidéotron
--
Tell your children over dinner, "Due to the economy, we are going to have to let one of you go."

k2000

join:2011-01-27
Saint-Jean-Sur-Richelieu, QC
reply to Cristo
Encore BELL quand esque que le CRTC va les barrée un peut eu peuve faire ce qui veule tous temps.

GuiGQc

join:2012-02-22
Gatineau, QC
Le CRTC n'est peut-être pas aussi impartial qu'on le pense


vitesse

join:2002-12-17
Saint-Jean-Sur-Richelieu, QC
Reviews:
·ELECTRONICBOX
·voip.ms
·Bell Sympatico
·Videotron

1 edit
reply to Seb851
said by Seb851:

non c'est quebecave

Ha ok, me rappelais d'avoir entendu ça a RadioX 91.9 mais me rappelais plus du quelle des cave il parlais. merci de la précision

Dans un autres ordre d'idée, toujours au même poste de radio, j'ai entendu que Bell veux lancer une chaine de nouvelles et un autres trucs. Pour faire simple et pour faire avalé la pilule au CRTC, il vont crée + de nouvelles chaines. alors que le débat est leur pourcentage de contrôle des chaines télé, radio, etc, etc. Donc pour faire plaisir à ceux qui crois que il on un trop grand pourcentage francophone et canadien ils vont ajouter plus de chaines. C'est tu moi qui est pouris en mathématique? Rajouter une ou 2 stations va pas faire augmenter ce chiffre? Possible que je comprenne tout simplement pas comment Bell effectue le calcule. Ça devrais pas plutôt êtres la vente d'une ou 2 stations pour faire diminuer se chiffre?

TH47

join:2005-10-29
Reviews:
·Videotron
said by vitesse:

Possible que je comprenne tout simplement pas comment Bell effectue le calcule.

Voilà, tu as mis le doigt dessus. Ils vont utiliser les mêmes comptables que Vidéotron, ceux qui trouvent toujours des raisons d'augmenter les tarifs tout en coupant dans les services afin de mieux satisfaire les clients.